Comprendre la dioptrie

Toute personne ayant un défaut de la vision (myopie, hypermétropie ou encore astigmatisme) a certainement entendu parler de la dioptrie. Un mot inconnu, qui peut parfois inquiéter, mais qui ne sert en fait qu’à mesurer efficacement votre acuité visuelle. Explications. 

Qu’est-ce que la dioptrie ? 

La dioptrie est l’unité de mesure de la correction nécessaire pour une vision nette. En d’autres termes, elle exprime la force de la correction fournie par les lunettes ou les lentilles de contact. Une dioptrie élevée indiquera donc une forte correction et un défaut de la vision très développé. 

Pour aller plus loin, la dioptrie indique la déviation que fait subir la lentille aux rayons lumineux qui la traverse. En effet, lorsque l’on souffre d’un défaut de la vue, l’image, censée  se placer sur la rétine, va en fait se placer avant ou après, créant ainsi une vision floue. Dévier les rayons lumineux qui entrent dans l’œil permet de replacer l’image au centre de la rétine et ainsi améliorer la vue. 

Comment lire la dioptrie ? 

Comprendre la dioptrie n’est pas chose facile. En effet, elle exprime l’inverse de la distance focale qui se mesure en mètres. La distance focale, quant à elle, est la distance requise pour distinguer un objet avec netteté. 

Par exemple, -1 dioptrie indique que le sujet peut voir sans lunettes des objets se trouvant dans une distance de 1 mètre. 

De même, -2 dioptries s’interprètent de la façon suivante :

1 mètre divisé par 2 = 0,50 m. 

Une personne ayant -2 dioptries pourra donc voir des objets situés dans une distance de 50 cm. 

A noter que le signe “-” devant la mesure de la dioptrie indique que la personne souffre de myopie. Au contraire, une personne sujette à l’hypermétropie verra sa mesure de dioptrie indiquée avec un signe “+” devant.