L’hypermétropie

Mieux comprendre l’hypermétropie : définition, causes et symptômes

Définition de l’hypermétropie

L’hypermétropie est un trouble visuel qui s’oppose à la myopie : tandis qu’une personne myope ne sera pas en mesure de bien distinguer un objet lointain, la personne hypermétrope, quant à elle, aura des difficultés à bien voir un objet situé à proximité. Ce défaut de la vision correspond à un axe antéro-postérieur de l’oeil trop court : les rayons lumineux convergent alors en arrière de la rétine, créant ainsi une vision floue.

Pour la vision de loin, nécessitant moins d’efforts des muscles de l’oeil, ce dernier va procéder à l’accommodation, une sorte de mise au point visuelle qui replace l’image sur la rétine.

La vision de près, quant à elle, nécessite un effort plus important : l’oeil ne pouvant s’accommoder à un niveau si élevé, la vision de près reste donc floue.

Cet effort d’accommodation, plus ou moins intense selon le degré d’hypermétropie, peut entraîner des maux de tête et de la fatigue. Il est donc préférable de traiter son hypermétropie à l’aide d’équipements optiques.

Causes de l’hypermétropie

L’hypermétropie peut être le résultat d’un cristallin ou d’une cornée trop plate, entraînant un défaut de convergence des rayons lumineux, ou d’un oeil trop court, plus fréquent chez les enfants.

Elle est considérée comme partiellement génétique : certains enfants peuvent naître avec un léger degré d’hypermétropie qui s’estompe parfois avant 6 ans.

Symptômes de l’hypermétropie

L’hypermétropie peut se traduire par plusieurs symptômes :

  • difficulté à distinguer les objets de près
  • maux de tête
  • stress oculaire

Elle n’est pas toujours facilement détectée, en particulier chez les enfants. Si un enfant est né en ne distinguant pas les objets de très près, cela peut lui paraître tout à fait normal. Il force alors inconsciemment les muscles de l’oeil, entraînant fatigue et maux de tête.


Hypermétropie : quels traitements ?

Lunettes correctrices pour l’hypermétropie

Comme tout défaut visuel, il est possible de traiter l’hypermétropie à l’aide de verres correcteurs. Ceux-ci doivent être convexes et se caractérisent par un centre plus épais que les bords. Ils permettent ainsi de replacer l’image sur la rétine, et non plus à l’arrière. N’hésitez pas à demander conseil à votre opticien afin de choisir la monture qu’il vous faut.


Corriger l’hypermétropie à l’aide de lentilles

Si vous n’êtes pas un adepte du port de lunettes ou que vous faites du sport régulièrement, il peut être utile de vous procurer des lentilles de contact pour corriger votre hypermétropie. Les lentilles pour hypermétrope, de type sphérique, présentent les mêmes caractéristiques que les verres correcteurs.


L’opération de l'hypermétropie

Se faire opérer permet de se débarrasser de son hypermétropie et ainsi ne plus avoir à porter de lunettes ou de lentilles de contact pour voir correctement. L’opération a pour objectif d’augmenter la puissance optique de l’oeil. La méthode employée dépendra de plusieurs facteurs : l’âge du patient, le degré d’hypermétropie, l’épaisseur de la cornée, etc…

Le laser est l’une des méthodes les plus courantes pour opérer une hypermétropie. Il est également envisageable d’implanter un cristallin artificiel, particulièrement pour les personnes souffrant d’un degré d’hypermétropie élevé.

Pour en savoir plus sur l’hypermétropie et ses différents traitements, n’hésitez pas à consulter un opticien Maurice Frères proche de chez vous.