L'astigmatisme

L’astigmatisme est un défaut de la vision qui toucherait environ 15 millions de français. Nos experts vous éclairent sur ce trouble visuel et vous donnent toutes les informations nécessaires pour mieux le comprendre et l’appréhender. 

Astigmatisme : définition et causes

Définition de l’astigmatisme

L’astigmatisme est un défaut visuel résultant d’une déformation soit de la cornée, soit du cristallin, soit des deux. On le connaît sous différentes appellations :

  • Astigmatisme cornéen : lorsqu’il s’agit d’une déformation de la cornée
  • Astigmatisme interne : lorsque c’est le cristallin qui est déformé
  • Astigmatisme total : lorsque les deux sont touchés

Normalement de forme sphérique, ces organes prennent, en cas d’astigmatisme, une forme ellipsoïdale (rappelant un ballon de rugby). Les rayons lumineux qui entrent dans l’œil ne convergent pas tous vers le même point, créant ainsi une vision floue ou déformée de près comme de loin.

Ce trouble, à un degré léger, n’impacte que très peu la vision. Être astigmate ne signifie donc pas forcément que l’on devra porter des lunettes. On considère un astigmatisme comme fort dès lors qu’il dépasse 2 dioptries.

Il peut faire son apparition dès la naissance ou au cours de la vie, et n’évolue que très peu par la suite. Il est cependant souvent associé à une myopie ou une hypermétropie qui peuvent se déclarer plus tard.

Causes de l’astigmatisme

Les causes de l’astigmatisme sont diverses et variées. Il peut être d’origine génétique, notamment s’il apparaît à la naissance. Il peut également être dû à une opération chirurgicale au niveau de l’œil, telle qu’une opération de la cataracte ou une greffe de la cornée.

Enfin, une infection ou une blessure à l’œil survenant au cours de la vie peuvent également déclencher un astigmatisme.

Astigmatisme : symptômes et traitements

Symptômes de l’astigmatisme

Les symptômes de l’astigmatisme sont multiples. Chez l’enfant, des yeux irrités, une fatigue visuelle en fin de journée, des yeux plissés ou des dépassements sur le coloriage peuvent être des signaux d’alerte.

Une personne astigmate peut aussi se plaindre de maux de tête et mal supporter la lumière forte.

Avec l’âge, ce trouble s’associe souvent à une myopie ou une hypermétropie, permettant de mieux le détecter.

Traitement de l’astigmatisme

Le port des lunettes

Des lunettes avec verres correcteurs de forme torique peuvent permettre de corriger l’astigmatisme. Si le trouble est léger, un port ponctuel, en particulier lors de l’usage d’écrans, devrait s’avérer suffisant. Chaque astigmate ayant une vision différente, il pourra adapter son port de lunettes en fonction de la gravité de son astigmatisme.

Evidemment, des lentilles peuvent également être envisagées, surtout en cas d’astigmatisme sévère qui nécessiterait une correction permanente.

L’opération de l’astigmatisme

Il est tout à fait possible de se faire opérer d’un astigmatisme, par les méthodes PKR ou LAZIK, de la même façon qu’on peut se faire opérer d’une myopie ou d’une hypermétropie.

Sachez toutefois que cette opération n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale. Il est cependant possible de faire jouer votre mutuelle pour couvrir une partie des frais, qui peuvent s’élever à environ 2000 euros.