Un vrai métier

Découvrez ICI les autres articles-conseils de votre opticien

 

33 millions d’amétropes… et moi, et moi, et moi !

Un Français sur deux souffre aujourd’hui d’amétropie : myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie. Cela représente environ 33 millions de personnes amenées à fréquenter plus ou moins “régulièrement” leur magasin d’optique-lunetterie. Peut-être faites-vous partie de cette moitié de la population ? Ou peut-être vous rendez-vous dans votre magasin d’optique pour d’autres raisons : achat de lunettes de soleil, d’instruments d’optique ou de mesure, d’étuis de protection, de produits d’entretien ?.. Mais savez-vous en quoi consiste le métier d’opticien ? Savez-vous à quelles prouesses techniques se consacre votre opticien après vous avoir conseillé, lorsqu’il passe la porte de son atelier ?

Opticien : plus qu’un simple métier, une vraie passion

Si vous pensez encore que votre opticien est uniquement un vendeur et qu’il reçoit en l’état les lunettes qu’il vous propose, vous faites partie de la grande majorité des Français qui méconnaissent les spécificités du métier d’opticien !
Outre ses missions d’accueil et de vente, votre opticien conseil est un VRAI professionnel de la santé. En étroite collaboration avec l’ophtalmologiste, il conçoit, réalise, adapte et contrôle vos lunettes selon ses prescriptions. Il peut également être amené à pratiquer lui-même un examen de votre vision.

Pédagogue, précis et méticuleux, votre opticien est à votre écoute pour vous accompagner tout au long du processus du “mieux voir”.

> La vue, ça s’apprend !
Plusieurs formations conduisent aux métiers de l’optique. Mais la plupart du temps votre opticien est titulaire d’un BTS Opticien-Lunetier, diplôme délivré par l’Éducation Nationale. La réglementation française impose d’ailleurs, au minimum, la présence d’un opticien diplômé en BTS OL par magasin.

> Diplômes de la profession
- CAP Monteur en Optique-Lunetterie
- BEP Optique-Lunetterie
- Baccalauréat Scientifique, STI Génie Optique, STL Sciences et Technologies de Laboratoire
- Brevet de Technicien Supérieur Opticien-Lunetier
- Licence Professionnelle Métiers de l’Optique et de la Vision
- Master Professionnel Neuroscience

L’ECOO (European Council for Optometry and Optics) travaille à l’harmonisation des diplômes de l’optométrie au niveau européen.

Chez mon opticien, ça se passe comme ça !

Myopes, hypermétropes, astigmates, presbytes, ne vous est-il jamais arrivé de devoir patienter des mois et des mois pour obtenir un rendez-vous chez votre ophtalmologiste ? Mais savez-vous que depuis 2007, votre opticien est habilité à pratiquer une analyse de votre vue, et si besoin à adapter votre prescription initiale (3 ans maximum) pour renouveler vos lunettes correctrices si vous avez plus de 16 ans. Bien évidemment, votre opticien travaille également sur prescription de votre ophtalmologiste. En fonction de votre défaut visuel, il détermine le type de verres correcteurs nécessaires et en assure la réalisation : centrage, palpage, meulage, polissage.

> Les 4 étapes de la réalisation de vos lunettes
1- Aidé de votre opticien, vous choisissez votre monture et déterminez les verres les mieux adaptés.
2- Votre opticien prend vos mesures : écart entre les pupilles, hauteur des pupilles par rapport à la monture.

ZOOM SUR L’ARRIÈRE-BOUTIQUE
3- Dès la réception de vos verres, non façonnés, votre opticien procède à leur mise en place.
>> Le centrage :  il repère le centre optique et l’axe du verre, afin de les positionner correctement par rapport à la monture, en tenant compte de votre écart et de votre hauteur pupillaires.
>> Le palpage :  grâce à un palpeur, la machine enregistre très précisément la forme de la monture.
>> Le meulage :  le verre est positionné sur une meuleuse à l’aide d’une ventouse, puis taillé en fonction de la monture, du matériau et de la puissance du verre.
>> Le montage :  l’opticien monte les verres en fonction de la monture choisie. Par chauffage pour les montures en plastique et par vissage pour les montures en métal.

4- Enfin, pour votre confort et pour une qualité de vision optimale, votre opticien ajuste les lunettes à votre visage : il règle l’orientation des plaquettes nasales et courbe les branches afin que les lunettes soient parfaitement bien maintenues par votre nez et vos oreilles.

Lunettes ou lentilles : un seul interlocuteur, mon opticien

Que vous soyez plutôt lunettes ou plutôt lentilles, votre opticien est à même de répondre à l’ensemble de vos questions. Après une première visite obligatoire chez votre ophtalmologiste et avec son accord, votre opticien pourra vous suivre tout au long de l’adaptation de vos lentilles.

>> L’adaptation, qu’est-ce que c’est ?
C’est l’acte technique qui consiste à déterminer les paramètres optiques et géométriques de vos futures lentilles de contact.

>> L’adaptation, ça sert à quoi ?
> à respecter les besoins physiologiques de vos yeux et de vos paupières,
> à obtenir la meilleure vision possible en respectant les contraintes visuelles de chaque porteur,
> à vous apporter un maximum de confort.

Protégez vos yeux, protégez vos lunettes.

Dans le souci d’améliorer toujours plus votre confort de vision et vos performances optiques, votre opticien peut vous proposer différents types de traitement pour vos verres. Protéger votre œil des infrarouges, des ultraviolets, des rayonnements laser, rendre le verre minéral insensible aux chocs et les verres organiques insensibles aux rayures, éliminer les reflets… autant de traitements techniques que votre opticien se fera un plaisir de réaliser.

> Antireflet :
augmente la transparence des verres, pour une vision de meilleure qualité. Vos verres s’effacent et votre regard retrouve tout son éclat.

> Anti-ultraviolets :
offre une plus grande protection contre les ultraviolets de très courte longueur d’onde.

> Anti-salissures :
empêche l’adhérence sur le verre des salissures et des traces de gras. Le nettoyage est plus facile et le verre reste propre plus longtemps.

> Anti-rayures :
le verre est durci et se rayera moins facilement.

 

Mon opticien, mon conseiller

Vous êtes plutôt lunettes correctrices pour le bureau, lentilles pour vos soirées et lunettes de soleil en vacances… heureusement pour vous, votre opticien à plusieurs cordes à son arc et saura toujours répondre à vos exigences.
Sensible aux modes et à leur évolution, votre opticien se tient informé en permanence des dernières tendances pour vous aider à faire de votre déficit visuel un atout beauté. Réceptif à vos attentes, il trouvera le modèle, puriste ou débridé, qui vous correspond.

Il existe une multitude de matériaux de monture : or, argent, écaille, bois, plastique, titane, fibre de carbone… n’hésitez donc pas à consulter votre opticien pour trouver le mieux adapté à votre mode de vie et votre style.

Visage rond ou plutôt carré, yeux bleus ou marron, désir d’en harmoniser et d’en équilibrer les lignes, ou au contraire d’en accentuer les points forts… demandez conseil à votre opticien. Ses connaissances en visagisme vous aideront à trouver la paire de lunettes la mieux adaptée à votre morphologie. Car n’oubliez pas que 90 % de votre communication est non-verbale. Donc pas de précipitation !

Une fois choisies vos lentilles ou vos lunettes, le rôle de votre opticien ne s’arrête pas là.
Il vous inculquera son savoir pour vous aider à prendre soin de votre équipement : manipulation, recommandations, précautions, nettoyage, décontamination, rinçage…

Bon à savoir
Si votre activité entraîne des risques importants de projections, le port de lunettes de protection est fortement recommandé, voire imposé sur votre lieu de travail. N’oubliez pas ce geste lorsque vous bricolez.

 

Un service de qualité

Professionnel reconnu de la santé, votre opticien a également à sa charge la gestion de son enseigne et le service après-vente de votre équipement d’optique.

Football, judo, équitation, patinage, VTT ou encore ski… lors de vos loisirs ou dans votre vie de tous les jours, vous ne vous ménagez pas et en faites souvent voir de toutes les couleurs à vos équipements d’optique ! Sachez pourtant que votre opticien sera toujours à votre disposition pour réajuster vos lunettes, resserrer les branches, remettre une vis, changer les plaquettes ou procéder à un nettoyage des verres aux ultrasons. Il se pliera volontiers à ces obligations de service, pour répondre à tous vos besoins.

> Opticien : gestionnaire et manager
Hormis lorsqu’il travaille en milieu hospitalier, votre opticien, comme tout commerçant, s’occupe également de la gestion et du management de son magasin d’optique. Pour vous proposer un choix toujours plus vaste et mieux adapté à vos envies et vos besoins de montures, lentilles et lunettes solaires, votre opticien rencontre régulièrement les représentants des marques les plus prestigieuses dans le domaine de l’optique. Il met d’ailleurs un point d’honneur à agencer avec harmonie son espace de vente, pour que vous vous sentiez à l’aise dès l’accueil.

 

Un œil sur vos yeux

“Aujourd’hui je vais chez l’o… chez l’ophtalmo !” Oui, mais “lequel” ? Car le domaine de l’ophtalmologie est vaste. Il s’étend du simple test visuel à l’acte chirurgical. Sauriez-vous trouver lequel de vos spécialistes fait quoi ?

1- Je suis un médecin spécialiste des pathologies de l’œil… Après avoir posé un diagnostic, je prescris soit des traitements, soit des interventions chirurgicales… Mais aussi des équipements de correction optique (lunettes, lentilles)… Je suis…
2- Je suis un professionnel de la santé… Je réalise des verres correcteurs après examen de mon client… Mais le plus souvent je travaille sur prescription… Je le conseille sur la monture et les verres les mieux adaptés à ses besoins… Je suis…
3- Je pratique une science complémentaire de l’ophtalmologie… Par la rééducation, j’assure le traitement des troubles de la fonction sensorielle ou motrice des yeux… 80 % de mes actes sont prescrits par ordonnance… Je suis…

>> Réponses : 1-Je suis ophtalmologiste (ou ophtalmologue), 2- Je suis opticien ou opticien-lunetier, 3- Je suis orthoptiste.

> Il ne suffit pas de voir clair pour comprendre son ordonnance
Cela fait maintenant des années que vous portez des lunettes ou des lentilles, et pourtant vous ne comprenez toujours rien à vos ordonnances. Surtout pas de panique, car vous n’êtes pas seul. Le langage employé par les ophtalmologistes est en effet très précis et bien complexe pour les néophytes. Mais rassurez-vous, car ce temps là est bel et bien révolu. L’aide que vous trouverez ci-dessous devrait vous permettre de mieux comprendre vos prochaines ordonnances.

Abréviations
> OD : œil droit
> OG : œil gauche
> VL : vision de loin
> VP : vision de près
> AV : acuité visuelle
> Add : addition

Exemples
> OD -2.00 : le signe – indique une myopie, et le chiffre son degré en dioptries.
> OD 0.50 : 0.50 indique la valeur de l’astigmatisme en dioptrie.
> OD -2.00 (+0.50) 90° : myopie de 2 dioptries. Astigmatisme (toujours entre parenthèses) de 0.50 dioptrie. 90° représente son axe d’orientation.
> VP Add +2.50 : prescription d’une addition de 2.50 dioptries pour corriger la presbytie.

Bon à savoir
> Une myopie est dite “petite” entre 0 et -2 dioptries et “forte” entre -6 et -20 dioptries.
> Une hypermétropie est dite “petite” entre 0 et 2 dioptries et “forte” au-delà de 6 dioptries.
Dioptrie = unité de valeur du défaut visuel et/ou de correction du verre.

 

Découvrez ICI les autres articles-conseils de votre opticien

 

 

#909 - SLIDE_FIX_BLOG 5.png